Le fourgon

estonie-21.jpg

Le choix du fourgon est important car c'est un des principaux postes de dépense du road trip. Le budget peut varier de façon importante en fonction des pays visités, du nombre de kilomètres et suivant l'itinéraire du nombre de traversées en ferry.

Mon envie était de réaliser ce périple avec le minimum, revenir à une vie simple basée sur l'essentiel mais le budget devait quand même être maîtrisé, car lorsque l'on est encore dans la vie active aucun revenu n'alimente le compte en banque mais les charges, elles, continuent de tomber !

Le choix du véhicule

Le fourgon a été acheter bien avant la décision de réaliser se road trip et mes critères étaient, de pouvoir l'utiliser en tant que véhicule pour tous les jours, une faible consommation et une hauteur inférieure à deux mètres pour éviter le surcoût des péages. La longueur inférieure à cinq mètres me permettra de limiter les coûts de traversée en ferry. J'embarquerai 23 fois pour un temps de traversée compris entre 15mn pour le bac de la presqu'îles de Courlande et de 5 heures pour celle de Marieham sur l'archipel d'Aland à Stockholm.

Le budget ferry a été équivalent à celui du carburant et avec un véhicule plus imposant la note peu grimper très vite. Je repense à la traversée des îles Aland, c'est un billet qui permet de transiter par trois des îles de l'archipel pour rejoindre l'île principale d'Aland. Le billet est valable plusieurs jours, pour un petit fourgon ce billet a coûté 64 €, pour un camping-car la note monte à 594 € Oups! Je suppose que c'est volontaire afin d'en limiter le nombre.

Aménagement

La place étant limitée il a fallu faire des choix sur l'aménagement intérieur, principalement composé de rangements, de quoi s'asseoir mais pas de table, un frigo à compresseur, une batterie auxiliaire qui permet d'alimenter pendant trois jours sans recharger l'équipement électrique, un réservoir d'eau de 50 litres avec une douchette extérieure, inutile de dire que je n'ai pas pris beaucoup de douches, le road trip s'effectuant dans des latitudes plutôt nord avec des températures qui ne donnent pas souvent envie de prendre une douche, froide de surcroît.

En partie arrière un espace rangement cuisine avec un réchaud 2 feux et une partie coffre. Voilà pour le château roulant.

Un autre véhicule que je n'ai pas regretté d’emmener c'est le vélo, qui a été utilisé pour quelques randonnées et pour visiter la plupart des villes. L'autre bienfait du vélo, c'est qu'il m'a permis de réaliser des économies de parking non négligeable en stationnant dans des zones gratuites un peu en dehors des centres-villes. Le Royaume-Uni détient la palme d'or du parking payant, villes, villages et même dans les espaces naturelles, même avec le vélo difficile de passer à travers. Des économies également sur les coûts de transport en commun lors des visites de grandes villes.