Copenhague la cool

pano-nyhavn.jpg

Comme toutes les villes Copenhague a évolué, de nouvelles constructions comme l’opéra ou le diamant noir extension moderne de la bibliothèque royale qui est la plus grande de Scandinavie et de nouveaux quartiers modernes, mais elle n’a pas perdu cette atmosphère de ville bien cool.

Ici le vélo est roi et des pistes cyclables à deux voies vous permettent de relier tous les quartiers de la capitale, même les feux tricolores sont spécifiques. Mon premier jour de visite était un dimanche et c’était tranquille mais le lundi le nombre de vélos a fortement augmenté et les danois ne rigolent pas, ça envoie du lourd et ça klaxonne enfin çà sonnette de tous les côtés.

La vieille ville est en grande partie piétonnière, Copenhague a d’ailleurs été une des premières villes à rendre la rue aux piétons en 1962, c’est vrai que c’est une bonne année. Nyhavn est toujours un coin sympa avec ses maisons colorées et ses voiliers, mais aujourd’hui une maison le long de ce canal, égal un bar !

Je ne suis pas allé voir la petite sirène vu que j’en ai déjà une. Christiana la ville déclarée libre en 1971 existe toujours, mais libre ne veut pas dire liberté puisqu’il est interdit de photographier ! J’ai fait 100 mètres et demi-tour car si 1 000 personnes vivent à Christiana, c’est 300 000 visiteurs par an et c’est rempli de fast-food et autres bricoles mais Je ne vais pas vous faire un cours sur Christiana d’autres font cela mieux que moi alors voici deux liens: Wikipédia Christiania les inrocks Christiana

Deux jours dans Copenhague mais fin juillet la vieille ville est bondée et c’est très peu pour moi, je vous mets une photo, le visuelle est plus parlant.

Je vais donc chercher des quartiers plus tranquilles comme le charmant Christianhavn, ou Brumleby avec ses logements sociaux construits en 1853 suite à une épidémie de choléra, aujourd’hui ce quartier est dans un parc en plein cœur de Copenhague et n’a plus rien de social, la campagne à la ville. Les rues face au lac de Sortedams, chacune d’elle est un mini-quartier et un centre de vie avec le bac à sable et tables pour échanger entre voisins.

Un peu plus éloigné Amager et sa plage avec vue sur le parc éolien le pont reliant le Danemark à Malmö en Suède. Plus que par ces bâtiments, Copenhague est une ville attachante par son mode de vie. J’ai apprécié ce deuxième passage à Copenhague, bien qu’il y ait beaucoup de monde, mais c’est le lot de toutes les capitales aujourd’hui. C’est peut-être un mal pour un bien car je n’aurais peut-être pas découvert ces petits quartiers bien sympa et tranquille.

Voir la galerie photos